NOURRIR SON ANIMAL

UN CHIEN NOURRI AU BARF NE SERA PAS OBESE

UN CHIEN NOURRI AU BARF NE SERA PAS OBESE

 

L’obésité est définie comme un excès de poids de 20%. C’est le cas par exemple d’un caniche pesant 12 kg alors que son poids de forme est de 10 kg. D’après certaines études, on estime que 30% des chiens en France sont obèses ou en surpoids ! L’obésité est plus fréquente entre 6 et 10 ans.

Comment reconnaît-on un chien obèse ?

Un des premiers critères d’obésité est l’épaisseur du tissu conjonctivo-graisseux au niveau des côtes (supérieur à 0,5 cm). Cependant, d’autres signes vont progressivement apparaître :

Réaliser une courbe de poids de votre compagnon reste le meilleur moyen d’objectiver rapidement une prise de poids !

Causes de l’obésité

Le plus souvent, elle est due à une mauvaise hygiène de vie, c’est-à-dire une suralimentation associée à une insuffisance d’exercice physique. C’est d’ailleurs un cercle vicieux car plus le chien prend du poids et plus il fatigue vite lors des promenades ! La stérilisation est bien entendu un facteur favorisant cette prise de poids.

Attention, certains cas d’obésité peuvent être dus à des déséquilibres hormonaux (hypothyroïdie, syndrome de Cushing) et devront donc être évalués par le vétérinaire.

Image 130843

Pourquoi la traiter ?

L’obésité est une vraie maladie. A court terme, elle entraîne une baisse de forme d’où diminution de l’exercice et accentuation de la prise de poids.

L’obésité cause toujours une diminution de la durée de vie de l’animal car elle favorise le développement de nombreuses pathologies comme :

Pathologies articulaires : arthrose par excès de contrainte, rupture de ligament croisé…

Pathologies cardio-vasculaires : essoufflement, insuffisance respiratoire, fatigue du coeur…

Autres : diabète, pancréatites…

Comment la traiter ?

Si une cause médicale est identifiée par votre vétérinaire, elle devra bien évidemment être traitée.

Dans le cas contraire, un régime alimentaire adapté et une reprise progressive de l’exercice devront être associés. L’exercice va permettre de soutenir des fonctions cardio-vasculaires et articulaires et favoriser la perte de poids et le maintien du tonus musculaire. Il est donc essentiel, au même titre que le contrôle de l’alimentation.

L’alimentation

La gourmandise est encore trop souvent associée à un état de bien-être : « un chien qui mange est un chien heureux ». Attention, ceci n’est plus vrai si la prise de poids est à l’origine de problèmes de santé (apparition de fatigue, d’essoufflement, de raideur articulaire) !

Dans un premier temps, les friandises énergétiques et les « restes » de l’assiette devront être supprimés car ils sont riches en graisses et à l’origine d’excès de cholestérol. Si on souhaite récompenser le chien, on préférera des biscuits allégés comme Acrobate, biscuits secs développés par le Laboratoire Novartis Santé Animale. Restez toujours dans des quantités raisonnées.

Petit conseil pratique : lorsque vous donnez quelque chose en dehors du repas, essayez de vous représenter ce que cela représente en fonction du poids. Par exemple, 1 portion pour un chien de 10kg équivaut à 8 portions pour 80kg (poids moyen d’un homme) !

Une nouvelle alimentation barf sera mise en place (transition sur plusieurs jours). Elle doit couvrir 60% des besoins énergétiques correspondant au poids OPTIMAL (ou poids cible), avec élimination des lipides et hydrates de carbone et un taux de fibres non digestibles augmentés jusqu’à 5-7% (norme = 2%). De nombreux aliments industriels (croquettes ou pâtée) spécifiquement adaptés pour l’animal obèse sont disponibles.

Activité physique

L’animal en surpoids a des difficultés à se déplacer et se fatigue rapidement, il n’est donc pas question de faire un exercice intense (risque d’atteintes articulaires par excès de contrainte). Il faut préférer un exercice léger (marche, nage), régulier (éviter les excès du week-end) avec augmentation progressive en fonction de la perte de poids.

Un traitement médical pour favoriser la perte de poids est également disponible. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *